Maison,  Mode

Quelle est la signification du 25 decembre comme date de Noel ?

Quelle histoire se cache derrière la célèbre date qu’est le 25 décembre ?

Un événement étrange s’est produit au cours des premiers mois de la Première Guerre mondiale. La veille de Noël 1914, les combats ont cessé d’eux-mêmes après la brutale guerre de tranchées qui avait fait rage en novembre et décembre. Les hommes des camps opposés ont mis de côté leurs différences et se sont réunis pour partager un repas de Noël. Des arbres de Noël avec des bougies ont été construits de l’autre côté de la frontière tandis qu’ils échangeaient des boîtes de nourriture et chantaient des chants. Ils ont enterré les morts, échangé des cadeaux et même participé à une partie de football amicale.

Cette trêve délicate et crépusculaire concernait en fait tous les hommes, selon l’utilisation que Stanley Weintraub fait des lettres et des journaux intimes des hommes qui s’y trouvaient. Les hommes étaient réticents à l’idée de retourner à l’activité meurtrière une fois la trêve terminée.

La première chose à établir est qu’il n’y a aucune preuve dans la Bible ou dans d’autres textes anciens que Jésus est né un jour précis. Rien. Pas même une suggestion ou une implication n’est faite ici. Quand cela s’est produit, il n’y a même pas une idée de la saison à laquelle cela aurait pu avoir lieu. En d’autres termes, nous ne savons pas quand Jésus est né, ni même en quel mois.

D’où la raison pour laquelle nous la commémorons le 25 décembre de chaque année. Le choix d’une date n’est pas très pertinent si l’on ne sait pas quand elle se produit réellement. Il s’agirait d’une décision totalement arbitraire.

Mais la date du 25 décembre n’est pas arbitraire, comme certains l’ont prétendu. Elle a été choisie pour une bonne cause.

Une seule mention de la naissance de Jésus ou une quelconque célébration a eu lieu tout au long des deux premiers siècles de l’église chrétienne primitive.

Le 25 décembre 336, sous le règne de l’empereur Constantin, la première date documentée d’une célébration de la naissance de Jésus le 25 décembre est enregistrée.

Comme je l’ai indiqué précédemment, Constantin est celui qui a sorti le christianisme de l’ombre. Les pratiques chrétiennes traditionnelles ont pu s’épanouir, et nombre d’entre elles ont été documentées pour la première fois.

Lorsqu’on leur demande d’expliquer pourquoi le 25 décembre a été choisi, la majorité des individus ne donnent que la moitié de l’histoire. Cela ne signifie pas que ce qu’ils disent est techniquement incorrect, mais cela ne donne pas une image complète ou n’explique pas pourquoi ce jour, en particulier, a été choisi.

Sol Invictus était célébré le 25 décembre dans le calendrier romain. Le dieu Sol Invictus, dont le nom se traduit par « le soleil invaincu », était un dieu du soleil.

Il existe un désaccord quant à savoir si Sol Invictus était une divinité différente de Sol, mais l’empereur Aurélien a institué la fête en l’an 275, date à laquelle elle a été célébrée pour la première fois. Les dieux de Rome ont probablement été rejoints par un nouveau venu d’une autre culture. Si tel est le cas, Aurélien a pu l’apporter avec lui de sa Dacie natale, qui se trouve aujourd’hui en Serbie et en Bulgarie. Il y a des chances que sa mère ait été un dieu du soleil.

ce site là regorge de cadeaux à faire pour noël !

Elle était célébrée le 25 décembre car c’était le jour du solstice d’hiver du calendrier romain.

Quand Aurélien est devenu empereur, le solstice n’était plus le 25 décembre, comme je l’avais expliqué précédemment par rapport au calendrier julien. Selon un convertisseur de calendrier, le solstice avait lieu le 21 décembre en 275.

Cependant, le solstice tombait bien le 25 lors de la formation de la République, près de 500 ans plus tôt, et les Romains sont restés fidèles à leurs dates calendaires, même si les dates ont progressivement changé.

Lorsque Jules César était au pouvoir, le calendrier romain était tellement déréglé que la fête des moissons tombait avant même qu’ils aient commencé à planter. Pour l’anecdote,

Les chrétiens baptisaient les pratiques païennes pour les convertir en pratiques chrétiennes au fur et à mesure que le christianisme se répandait et était officiellement sanctionné par l’Empire romain de l’époque. Il était plus facile pour ceux qui voulaient s’y rallier de le faire, et ils pouvaient continuer à observer leurs anciennes pratiques religieuses.

Par conséquent, la fête païenne romaine de Sol Invictus, célébrée le 25 décembre, qui était autrefois le solstice d’hiver, coïncide avec la période de Noël.

La plupart des gens ont bien compris cette partie.

Pourquoi ont-ils choisi Sol Invictus, ils ne le disent pas. Les Romains célébraient de nombreux festivals et fêtes. Le printemps, l’été, les récoltes et le solstice d’hiver étaient tous célébrés, comme il est d’usage dans la plupart des sociétés.

Pourquoi ont-ils choisi cette fête au lieu de toute autre fête romaine disponible ? Une semaine avant Sol Invictus, les Romains célébraient les Saturnales, un festival bien plus important. Qui sait pourquoi ils n’ont pas pris le contrôle de cette fête.

Il s’avère que le Solstice d’hiver n’était pas le but recherché, mais plutôt le résultat d’un choix différent : le 25 mars.

De nombreux premiers chrétiens étaient préoccupés par cette date.

Selon un historien du début du christianisme, Jésus est né le 25 mars. La croyance selon laquelle les prophètes mouraient le jour de leur conception et Jésus le 25 mars en était la raison.

L’équinoxe de printemps, qui a lieu le 25 mars cette année, était également célébré comme le jour de la fondation du monde.

Tout cela s’est déroulé pour les premiers chrétiens le 25 mars, le jour qui les préoccupait le plus.

Une fois la date de conception connue, il suffit de remonter de 9 mois en arrière pour trouver la date de la naissance.

Le 25 décembre doit donc être la date de la naissance de Jésus si l’on suppose une gestation de 9 mois. La fête de l’Annonciation, qui commémore la conception de Jésus, est toujours célébrée le 25 mars dans l’Église catholique.

Donc, oui, Noël tombe bien le jour de la fête romaine de Sol Invictus, mais il n’a pas été choisi en raison de Sol Invictus. Au contraire, cela impliquait que le jour de la conception devait être le 25 mars.

La date du 25 décembre est restée, bien qu’elle ne corresponde plus tout à fait au solstice, car le calendrier julien a progressivement dérivé et a finalement été supplanté par le calendrier grégorien.

La plupart des spécialistes de la Bible pensent que Jésus est probablement né au printemps ou à l’automne, sur la base de leurs hypothèses éclairées.

Un recensement romain n’aurait pas été effectué en hiver, alors qu’il y avait moins de bergers prêts à sortir pour rassembler leurs troupeaux.

Pour la plupart, les chrétiens ne célèbrent pas Noël le 25 décembre. Noël a été interdit au Massachusetts par les puritains à leur arrivée en Amérique. Les Quakers et les Témoins de Jéhovah sont deux exemples de dénominations chrétiennes qui n’observent pas la fête de Noël aujourd’hui.

Pour des raisons culturelles plutôt que religieuses, certaines régions mettent davantage l’accent sur l’Épiphanie, qui a lieu le 6 janvier et commémore la première rencontre de Jésus avec des non-Juifs.

Peu importe que le voyage ait été long et sinueux, ou que d’autres fêtes païennes aient été reprises, Noël est déjà établi dans les calendriers modernes.