Santé

Inspection du travail : garante du bien-être des salariés

Il est tout naturel que l’entreprise et donc le lieu de travail assurent le bien-être et l’épanouissement personnel de chaque employé. Pourtant, dans de nombreux établissements et sociétés, cette règle n’est pas respectée. Les agents subissent des conditions pénibles, des harcèlements, un stress permanent sans en parler par méconnaissance ou par peur. Mais ils ignorent que la médecine et l’inspection du travail sont là pour eux.

 

Quels sont les rôles de ces organismes ?

Pourquoi est-ce une bonne idée d’en parler au médecin de travail ou de noter le Contact direccte ? Parce que le code de déontologie auquel ces professionnels sont soumis leur interdit de divulguer ce que le patient leur révèlera à qui que ce soit d’autre, et même pas à son employeur.

 

Le médecin du travail ainsi que l’équipe de l’Inspection du travail ou Direccte prennent le salarié en entretien afin de l’examiner physiquement, mais aussi de l’écouter et d’évaluer sa santé psychologique. Au cours de son enquête, il décidera s’il faut accorder un retrait de travail à la personne concernée, c’est-à-dire qu’elle arrêtera de travailler le temps que les choses s’améliorent si vraiment le spécialiste constate que la situation a de mauvaises répercussions sur sa santé et sa vie.

 

En cas de harcèlement moral, les médecins du travail et la Direccte, après avoir entendu le salarié, peuvent ordonner une mutation ou rediriger l’employeur sur son attitude ou celles des collègues concernées par la situation. Ces derniers ne peuvent en aucun cas refuser et se doivent de s’exécuter en temps et en heures, sous passibles de sanctions légales.

 

Comment y faire appel ?

 

Les Direcctes réparties dans toute la France ont chacune un numéro et une adresse URL où tout le monde peut les joindre. Pour Saint-Quentin par exemple, vous composez le 03 23 62 36 92 ou vous rendez à idf.direccte.gouv.fr. Ils ont aussi une adresse physique où l’équipe vous accueillera avec le sourire.